Samsung perd de soumissionner à lever l’interdiction sur les ventes de tablettes aux États-Unis Galaxy

Un juge américain avait rejeté une demande présentée par Samsung de lever l’interdiction sur les ventes américaines de son Galaxy Tab 10.1, de faire reculer juridique tierce à l’entreprise sud-coréenne en une semaine seulement, car il accolades pour un procès de brevet de fabriquer ou de rupture plus tard, ce mois-ci avec Apple.

Apple et Samsung, le plus grand du monde sociétés d’électronique grand public, font la guerre juridique dans environ 10 pays, s’accusant mutuellement de violations de brevets dans leur lutte pour la suprématie dans un marché en forte croissance pour les appareils mobiles.

US District Judge Lucy Koh à San Jose, en Californie, a rejeté la demande de Samsung de lever son Juin 26 Trier pour stopper les ventes de la tablette, le lundi aux Etats-Unis, qui fonctionne sur Android de Google et va au coude à coude avec l’iPad.

Les tablettes touchées et les smartphones sont peu susceptibles d’avoir un impact majeur sur les revenus de Samsung, que l’entreprise a depuis introduit des modèles améliorés. Mais la perte de back-to-back est important, car avant le procès injonctions sont rarement accordées. Le procès des deux firmes des États-Unis est fixé le 30 Juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>